Nous avons tous en tête le déroulé de la primaire de la gauche, celui de la droite, un peu moins des primaires qui n'ont pas été médiatisées, celle des écolos, celle de laprimaire.org. Nous avons vu le résultat et cela ne change pas réellement la donne, pire les leaders qui en sont issus sont en passe d'être éliminés au premier tour. Alors est-ce un progrès démocratique ? Que faire à la place ? Généraliser, ajouter un tour de présidentielle,...

  • Terminé
  • 13 Jours de consultation
  • 6 Participants
  • 7 Contributions

Restitution Merci de votre participation

La restitution n’est pas encore disponible. Vous serez prévenu(e) par notification de sa publication

Vos contributions Merci à tous pour votre participation !

La consultation est terminée

Autoriser un candidat à la présidentielle qui dispose de 100.000 parrainages citoyens
Pour déverrouiller le principe des parrainages d'élus (500) qui a vu des candidats comme Asselineau ou Cheminade les obtenir et d'autres comme Charlotte Marchandise ou Alexandre Jardin ne pas les obtenir, confier aux citoyens le rôle d'en décider serait plus démocratique et pourrait éviter les primaires, tout le monde serait par ailleurs à égalité sur la ligne de départ
Pas de primaires mais un vote au jugement majoritaire
C'est ce qui a été utilisé par laprimaire.org, à savoir un jugement de chaque candidat avec une notation de 1 à 5 de très mauvais à très bien, et c'est ensuite celui qui a le meilleur pourcentage positif qui se qualifie, pas forcément celui qui a le plus de très positif. La primaire avait fait un premier tour à 12 et un second à 5, pas besoin d'une finale à 2.
Après le dégagisme, quoi ?
Les primaires ont au moins permis de faire un peu de ménage, entre ceux qui ont perdu et ceux qui ont esquivé l'épreuve. Mais on voit aussi la difficulté à se tenir au résultat : ches LR quand les dossiers sortent on se demande si on ne va pas demander au n°2 de remplacer le n°1, une partie du PS ne voit pas pourquoi il faudrait soutenir le vainqueur.

Institutionnaliser la primaire lui enlèverait son caractère un peu ouvert et ajouterait seulement un tour à l'élection. En revanche, modifier le système de parrainage pour permettre à des candidats issus de primaires vraiment ouvertes d'aller au bout (Charlotte Marchandise n'a pas eu 500 signatures) donnerait un peu d'air.
Processus de primaires institutionnalisé
Contradictoire avec d'autres propositions mais ouvrons le débat : pourquoi ne pas rendre obligatoire le passage par des primaires, sans en limiter le nombre, en laissant le soin aux candidats de se réunir pour ceux qui le veulent. Pour qu'une primaire soit validée, il faudrait qu'il y ait un minimum de votes sur le vainqueur.
Faire une présidentielle à 3 tours
Avant les partis choisissaient et les citoyens non, désormais les citoyens le peuvent mais certains vont encore en direct, ce qui crée un déséquilibre. De plus une partie d'un camp y va cela clive plus qu'autre chose et le candidat élu a bien du mal à rassembler ensuite. Le problème est qu'aujourd'hui le candidat en tête au 1er tour n'est pas forcément celui qui peut ensuite rassembler, et le second non plus. Alors pourquoi ne pas ajouter un tour où il y aurait 10, 12 ou 15 candidats représentants des tendances diverses, puis on ne garderait que 5 candidats pour le second tour et enfin une finale à 2 au 3ème tour
Progrès démocratique ?
Si les gens sont déja à ce moment la appelés à se prononcer, c'est plus démocratique que lorsque ce sont uniquement les militants du parti qui votent.

Pour laprimaire.org, la c'est démocratique

Mais de la à dire que ça sert à quelque chose…
La force des partis
Le Front National n'a pas eu besoin de primaires. En Marche non plus, ni La France insoumise. Les '"partis" implosent de leur incapacité à créer de la cohérence. Un parti-un leader, plus de primaires. Seuls les vrais leaders sur la durée seront capables d'émerger et mener la stratégie gagnante.