Il y a un an on parlait d'un match à 3 dont les français ne voulaient pas entre Hollande, Sarkozy et Le Pen, puis au gré des renoncements des uns, des turpitudes des autres, des primaires et des diverses alliances, les sondages ont donné tour à tour Juppé vainqueur, puis Fillon, puis Macron. Et ce n'est pas fini. Comment faire pour que nous ayons une élection sereine, un président qui représente l'ensemble des français et qui préside. La question est vaste, donnez un maximum d'idées. 

  • Terminé
  • 17 Jours de consultation
  • 7 Participants
  • 8 Contributions

Synthèse Merci de votre participation

La synthèse n’est pas encore disponible. Vous serez prévenu(e) par notification de sa publication

Vos contributions Merci à tous pour votre participation !

Classer par
A l'étude
Revenir à un seul mandat mais de 7 ans
Ceci permet de travailler dans la durée, évite que l'on soit en campagne permanente, le président n'a plus à penser à sa réelection...
Le 10/03/2017 à 15:12
4.6/5
5 soutiens
A l'étude
Mettre à jour la constitution
Je rejoinds l'avis concernant les lois. Il ne faudrait plus de lois spéciales pour les élus tant députés que sénateurs et surtout le président.

Démission de tout élu mis en examen automatique.

Petit rappel historique me semble-t-il : la Révolution a proné l'abolition de certains privilèges, et certains de nos élus ne reflètent plus du tout cette idée.

Enfin, plutôt que de mettre à jour la constitution, la refaire.

Et pourquoi pas enlever les parrainages des maires ?

Et pourquoi pas revoir les indemnités de fonctionnement des élus ? Surtout des hauts placés, les "petits" maires sont tellemnt utiles et peuvent faire un vrai travail de terrain.

Epoirriez

Voir le profil
Epoirriez Le 15/03/2017 à 08:32
Tof, oui la suspension est une bonne idée
Vince Le 17/03/2017 à 16:07
La suspension est ce que propose Corinne Lepage dans son dernier bouquin, c'est effectivement la mesure la plus facilement applicable
Vince Le 17/03/2017 à 16:08
Emmanuel, je rebondis sur ta proposition de suppression des parrainages des maires dans un autre post pour créer un fil de discussion sur le sujet...

Epoirriez

Voir le profil
2
Le 14/03/2017 à 10:47
4.5/5
4 soutiens
A l'étude
Re-Moraliser la fonction d'elu
Un élu est représentant de ses électeurs. Ils lui font confiance pour les représenter dans le cadre d'une mission. Ét d'une fonction.

l'elu a choisi d'être élu. Il en prend la responsabilité. Il DOIT respecter les lois et règles qui entourent la fonction.... et il doit aussi respecter les valeurs de bases qui s'attachent à toute prise de responsabilité.: l'honnête, l'intégrité, la transparence. Il DOIT DONC ÊTRE EXEMPLAIRE.

le President de La republique Francaise, responsabilité ultime par les enjeux tant vis à vis de ceux qui l'ont élu, Que vis à vis de tous ceux qu'il représente DOIT DONC ÊTRE EXEMPLAIRE,.S'il ne l'a pas ete DanS le passe, pourra t il le devenir?
Vince Le 17/03/2017 à 16:18
Hervé, si on prend le cas Fillon, tant que le contraire n'a pas été démontré, il a respecté les règles. Bon on a tous compris qu'il a flirté avec la légalité et qu'il n'est pas impossible qu'il se fasse condamner. Mais pour l'instant à part le fait que sur le plan moral ce soit une faute, on n'a que le vote pour le punir de cette faute. Il le sait très bien et il en joue avec un cynisme effarant. Il faut peut-être qu'on ait une forme d'empeachment à l'américaine pour pouvoir virer un élu dans certaines situations. Supprimer les notions d'immunité parlementaire ? d'immunité présidentielle ?
Le 14/03/2017 à 07:15
4/5
4 soutiens
A l'étude
Supprimer l'immunité présidentielle et l'immunité parlementaire
Tout élu devrait être redevable devant la justice même pendant l'exercice de son mandat. En cas de condamnation ce serait un cas de remplacement par son suppléant ou dans le cas du président par le président du sénat (si on applique la même règle qu'en cas de décès).

Certains diront que l'on pourrait basculer dans le gouvernement des juges.

D'où vient cette notion d'immunité parlementaire, pourquoi cela a été instauré ? Si quelqu'un sait...
Herve Le 18/03/2017 à 06:54
Les affaires actuelles montrent les limites de cette immunité. Surtout concernant M LePen. Un élu doit être exemplaire devant la loi. Ét nos représentants doivent s'assurer de la qualité du système judiciaire
Le 17/03/2017 à 16:21
4.3/5
3 soutiens
A l'étude
Interdire les fonctions d'élus à toute personne dès qu'il y a conflit d'intérêt
Les personnes fortunés, les grands actionnaires des entreprises, les grands patrons, les grands propriétaires...

Dés lors qu'il y a des intérêts dans des activités ou des biens, les personnes qui se presentent pour un mandat doivent abandonner totalement leurs activités ou biens, sinon elles ne peuvent se présenter.

De même, il faut interdire l'enrichissement, la prise d'intérêts et les fonctions dirigeantes dans le privé pendant un mandat et plusieurs années après.
Vince Le 17/03/2017 à 16:06
C'est un sujet complexe qui peut poser une question de constitutionnalité, car chaque français s'il n'a pas été condamné à une peine d'inéligibilité peut se présenter. C'est aussi une question similaire avec la détention de groupes de presse De plus dès que l'on veut que cela circule entre société civile et fonction élective cela signifie qu'il y a des aller-retour Je suis à 100% d'accord avec le principe mais je me pose la question de comment faire Certains parient sur la transparence en espérant que ce soit le tribunal médiatique qui tranche si il y a un écart, mais la preuve est faite que cela n'est pas suffisant
Tof
Le 14/03/2017 à 11:02
4.3/5
3 soutiens
A l'étude
Remplacer le parrainnage des maires par un parrainage citoyen
On voit la limite du parrainnage des maires et des élus des assemblées pour la présidence de la république. Certains n'osent pas se mouiller depuis que c'est public. Pour des candidats "hors système", il est difficile d'aller à la pêche aux parrainnages, ils n'ont pas les entrées.

Pourquoi ne pas s'en remettre aux français, 100.000 citoyens qui parrainnent et le candidat peut se présenter, ou 0,5% ou 1% du corps électoral (c'est peut-être un peu beaucoup)
Le 17/03/2017 à 16:12
5/5
2 soutiens
A l'étude
Déprésidentialiser le régime
La présidentielle rend fou, c'est l'une des raisons pour lesquelles cette élection est aussi chaotique, c'est la nature même de l'élection qiu accroit les passions et fait qu'on ne discute plus du fond. Il faut revoir le mode de désignation basculer vers un régime moins présidentiel

Epoirriez

Voir le profil
Epoirriez Le 14/03/2017 à 10:39
vers un régime moins "monarchique".
Le 10/03/2017 à 15:10
5/5
2 soutiens
A l'étude
Le mécanisme des primaires à montré ses limites
sur une bonne idée de départ, de départager des candidats au sein d'un parti par les adhérents de ce parti, les primaires nous ont surtout montré l'éclatement des partis, Ét la " mise Dans l'arène" de candidats clivants. Il faut repenser les règles de désignation des candidats. D'abord un cadre moral ( Voir autres contributions). Un cadre programmatique selon des critères de contenu pre-etabli permettant des comparaisons. Un cadre de légitimité, à définir, comme l'existence prouvée d'une organisation significative derrière le candidat, permettant de légitimer le programme. Enfin, une votation avec Un deuxième tour avec trois candidats, pour ouvrir des alliances

Epoirriez

Voir le profil
Epoirriez Le 21/03/2017 à 09:29
Opter pour un autre système électoral ? Il en existe différents https://fr.wikipedia.org/wiki/Syst%C3%A8me_%C3%A9lectoral
Le 18/03/2017 à 07:16
4/5
2 soutiens
Participez au sujet en écrivant ici votre contribution en quelques mots.

Vous pouvez préciser votre contribution ici.
Les autres utilisateurs peuvent alors voter (toujours positivement) en sa faveur entre une et cinq étoiles et/ou commenter.
Les votes de la communauté permettent de générer un classement dynamique de ces contributions.
Vous pouvez partager vos préférées sur les réseaux sociaux afin de favoriser leur visibilité.

Le 10/03/2017 à 00:02