Nous souhaitons mener un débat sur le rôle des médias dans la vie démocratique. 1er débat en ligne avec vos remarques, griefs, souhaits, que conserver ou changer. Puis dans la foulée nous organiserons une conférence débat et d'éventuels cafés citoyens. Beaucoup de questions se posent : indépendance, émergence de la postvérité, immédiateté de l'information, équilibre économique, nouveaux canaux,... Plus de détail dans : A propos

  • Terminé
  • 27 Jours de consultation
  • 15 Participants
  • 19 Contributions

Synthèse Merci de votre participation

La synthèse n’est pas encore disponible. Vous serez prévenu(e) par notification de sa publication

Vos contributions Merci à tous pour votre participation !

Classer par
A l'étude
Renforcer la loi de 2016 sur l'indépendance des médias
Une loi a été votée en mars pour renforcer l'indépendance des médias, elle traite de la protection des sources, de charte de déontologie, d'obligation de transparence en publiant l'identité de tous les actionnaires ayant plus de 5% des parts, cf. lien : https://www.senat.fr/espace_presse/actualites/201603/garantir_lindependance_des_medias_et_de_leurs_acteurs.html
Herve Le 02/02/2017 à 07:15
Au delà de l'indépendance, ce qui me paraît essentiel est la transparence, surtout politique. On sait que Libe Ét le Fig sont sur des bords différents. CoMment savoir, quand on les lit, sur quelle tendance politique le cas échéant sont le Un oú le Courrier International, ... oú sputnik!

Epoirriez

Voir le profil
Epoirriez Le 02/02/2017 à 11:11
Qu'ils soient indépendant ou non politiquement parlé ne me dérange pas, le fondateur ou propriétaire a le droit d'être d'un bord politique ou d'un autre, il a le droit de soutenir un parti ou un autre. Le principal en effet est la transparence, le fait que le lecteur ait une idée du bord politique auquel ce média "appartient". Il faut que le média "affiche" son "côté" politique, comment le faire ?? Indiquer son appartenance à un groupe financier, son propriétaire principal, le Pdg de la holding (si c'est le cas)… Tous les actionnaires qui ont plus de 5% des parts serait représentatif ? Ou compliquerai la lisibilité ? Publier les membres du conseil d'administration suffirait ?
Le 01/02/2017 à 22:34
4.6/5
5 soutiens
A l'étude
Revoir l'éducation civique à l'école et donner une place important au bon usage des médias
Dans un monde qui change, où le net propage les infos à la vitesse de la lumière, où les réseaux sociaux servent de caisse de résonance, il est fondamental d'apprendre, en premier lieu aux enfants, à bien utiliser les médias : la nécessité de s'informer, comment, de comparer, le doute constructif, les principes de base de la presse, la liberté d'expression,... Je ne suis pas prof, il y a peut-être des choses de faites sur le sujet en éducation civique, en tout cas c'est le lieu et il faudrait y passer du temps, de façon pratique et faire des piqûres de rappel
Buteria Le 03/02/2017 à 07:07 (édité)
Edité le 03/02/2017 à 07:08
L'éducation nationale a clairement un rôle a jouer dans le futur.. elle ne peut rester dans un fonctionnement pensé par Ferry. La part du numérique, dans son fonctionnement et son exploitation, pas seulement en tant qu'outil pour apprendre différemment les maths et autres matières, doit augmenter pour aider les jeunes dans leur vie fututre... La difficulté peut-être: l'inertie de cette vieille dame vis-à-vis du changement..
Vince Le 03/02/2017 à 12:49
Renseignement pris auprès de mes enfants : "vous faites quoi en éducation civique ?", qui s'appelle éducation civique et morale désormais. Réponse de ma fille qui est en terminale : "Ah on ne l'a pas fait et on ne va pas le faire, comme on est en S, la prof nous a dit qu'on n'avait déjà pas beaucoup de temps pour faire tout le programme et ce sujet n'est pas un sujet de Bac"... No comment !

Véronique

Voir le profil
Véronique Le 07/02/2017 à 19:25
Tout à fait d'accord avec toi Vincent. Il est primordial que les élèves, mais aussi les adultes (qui en ont aussi souvent vraiment besoin) soient formés à l'utilisation de l'information écrite, orale, virtuelle. Vérification des sources, des dates de publication, compréhension de l'impact des images, doute constructif comme tu le dis, esprit critique vis-à-vis de l'information.
Le 03/02/2017 à 07:02
4.4/5
5 soutiens
A l'étude
Les médias et la notion de "Temps"...
La course systématique au Scoop et à la nouvelle qui fera le buzz amène les journalistes, qu'il s'agisse de la radio, de la télé (et les fameuses chaînes d'information en continue) ou encore d'internet, à publier des informations de moins en moins vérifiées et traitées. Certains journalistes n'ont ainsi plus aucune valeur ajoutée et ne sont que de simples transferts d'information. Le citoyen est ainsi abreuvé de données parfois inutiles voir complètement fausses, rendant quasi impossible au citoyen lambda de discerner le vrai du faux.. Pourquoi ne pas obliger les journalistes à prendre le temps de la réflexion et de la vérification? Qu'ils retrouvent ainsi leurs lettres de noblesse au regard des citoyens...

Véronique

Voir le profil
Véronique Le 07/02/2017 à 19:34
Il est vrai que le travail du journaliste n'est pas de se contenter de relayer une information. Il doit la trouver, la vérifier, la recouper, l'analyser, éventuellement la commenter. . Alors identifier deux professions ? Journaliste et journaleux (ou toute autre appellation adéquate: fouille-m....., etc) ? En ce qui concerne l'idée d'obliger les journalistes à prendre le temps de la réflexion et de la vérification, c'est une très bonne idée, mais je ne sais trop comment on pourrait la mettre en pratique.
Herve Le 07/02/2017 à 22:31
Je ne crois pas à cette utopie. Seule la concurrence pourra générer des évolutions . Le 1 est un bon exemple. Il s'est créé sur un manque. LCI fait /un peu mieux/ Que BFM ...

Claire-Marie

Voir le profil
Claire-Marie Le 28/02/2017 à 20:16
Par ailleurs, on devrait d'avantage s'intéresser aux sources des infos (comme les études de France Stratégie) plutôt qu'aux commentaires des commentateurs et autres journalistes / chroniqueurs.

Buteria

Voir le profil
3
Le 02/02/2017 à 23:14
4.3/5
4 soutiens
A l'étude
Créer un guide citoyen des médias
Pour essayer d'apporter une réponse à des questions posées sur la neutralité ou non des médias, partant du principe que la neutralité n'existera jamais (ça se discute), pourquoi ne pas créer une sorte d'observatoire public des médias ou de haute autorité, vous me pardonnerez la terminologie qui n'est probablement pas appropriée, qui aurait un rôle d'information sur les lignes éditoriales des uns et des autres, c'est complexe car on ne peut pas ranger les titres dans des cases, et puis beaucoup ouvrent leurs colonnes aux avis contradictoires. Je n'ai pas la solution alors je lance le débat.
Le 02/02/2017 à 09:59
4.7/5
3 soutiens
A l'étude
Soutenir et stimuler les medias indépendants au sein de la pluralite
notre démocratie a besoin d'une presse indépendante, de lanceurs d'alerte, de blogueurs engagés, sous réserve de la véracité des propos avec preuves.

Une bonne information est vite relayée par la pluralité des grands medias et nourrit l'information et le point de vue de chacun.

Mais rien à ce stade ne permet de résoudre la capacité de discernement des uns et des autres.

Christophe

Voir le profil
Christophe Le 02/02/2017 à 08:41
Gare au trash, au sensationnalisme et à l'instrumentalisation. La presse est/a un pouvoir que certains journalistes n'hésitent pas à utiliser pour des fins essentiellement dictées par leurs propres convictions, sous couvert de nécessité d'informer. Comme vous dites : avec preuves ! Mais même avec preuves, pourquoi se saisir d'une enquête, d'une alerte plutôt que d'une autre ? Indépendance, oui mais surtout neutralité !
Vince Le 02/02/2017 à 09:50
Pour répondre au commentaire de Christophe, il y a effectivement une question autour de la neutralité ou non, c'est celle que le FN a posé quand il a dénoncé le parti pris de La Voix du Nord. Existe-t-elle vraiment ? Comment distinguer presse d'opinion et information neutre ? Ce serait intéressant que vous ouvriez un fil de discussion et des propositions sur ce thème
Le 02/02/2017 à 07:04
4/5
3 soutiens
A l'étude
Réguler/Interdire la prise de contrôle des magnats industriels sur les médias
Qu'est ce qui pousse Bolloré, Pinault, Arnault, Bouygues, Niel, Drahi, Lagardère, Dassault, qui ont des activités dans le luxe, l'aéromautique, les télécoms, le BTP à posséder un groupe de presse ou de médias, quelle est la logique industrielle et la cohérence stratégique de ces participations : aucune ! Il faut l'interdire, mais se posera la question du financement de ces groupes, c'est un autre sujet
Herve Le 02/02/2017 à 07:10
Il ne faut pas interdire '... cela ne servira à rien. Ces puissants y trouvent des intérêts. Économiques (pas sur) Ét des intérêts d'influence (réels ou utopistes). Cette puissance permet la diffusion . Pour lutter contre les pensées uniques et la demogagie, il faut encourager et protéger les lanceurs d'alerte, les journalistes d'investigation, les medias indépendants. L'etat de droit français le permet. Profitons en
Vince Le 02/02/2017 à 09:53
C'est un vrai débat, au début du XXème siècle et avant guerre, il y a eu de nombreux scandales avec la presse détenue par les grandes fortunes, et celle-ci s'est noyée dans la collaboration, au lendemain de la guerre il y a eu la volonté de couper ce cordon mais il s'est recréé progressivement, faut-il le recouper ? La question mérite d'être posée
Le 01/02/2017 à 22:40
3.7/5
3 soutiens
A l'étude
Huit médias français s’allient à Facebook dans sa lutte contre les « fake news »
Une initiative qui va Dans le bon sens (lire Le Monde date mardi). Que des medias s'unissent au GrandMechandFbk pour lutter contre les fake news peut assainir un peu la désinformation. La période actuelle favorise les trop fameuses boules puantes. Certaines sont nécessaires pour alerter. Mais pas quand la source est fausse

Véronique

Voir le profil
Véronique Le 07/02/2017 à 20:08
Pourquoi pas ? A creuser.
Vince Le 08/02/2017 à 19:25
Les réseaux sociaux ouvrent la parole à tous, sont un lieu de diffusion vaste dans lequel on trouve le meilleur comme le pire, il faut apprendre à s'en prémunir
Le 06/02/2017 à 10:25
3.3/5
3 soutiens
A l'étude
Pour un "contrôle" citoyen des médias.
La proposition est un peu cavalière, voire "border line" vis-à-vis de la liberté de la presse, mais finalement, à l'image du contrôle citoyen des élus que nous plébicitons, pourquoi ne pourrions-nous pas imager un contrôle citoyen de la presse? J'entends par là une notation citoyenne par exemple des journalistes en fonction de leurs historiques, de la véracité des données de leurs précédents articles, etc... Pour l'heure, le fait des colporter des idées/données fausses n'est que faiblement "sanctionné", un simple démenti suffit souvent à passer l'éponge.

Je ne dis pas avoir la solution, surtout qu'il ne faudrait pas rendre obsolète la liberté de la presse... à débattre!

CelinedeLille

Voir le profil
CelinedeLille Le 13/02/2017 à 08:06
C'est une très bonne idée je trouve, qui ressemble aux notations de produits par les clients sur Amazon ou autres (et qui font la réputation de ces produits). Il faudrait que les critères de notation soient bien définis.

Buteria

Voir le profil
8
Le 12/02/2017 à 16:23
5/5
2 soutiens
A l'étude
points de vue opposés, infos sur les intervenants, droit de réponse
Je partage la grande majorité des propositions faites précédemment.

J'en aurai quant à moi trois :

- développer des médias publiant sur un sujet donné des points de vue opposés, comme le fait par exemple Courrier International

- préciser les intérêts des intervenants (en particulier les "experts" dont parle le documentaire "les Nouveaux Chiens de Garde), dans les interventions télévisées pour commencer.

- établir, pour les journaux télévisés, un "droit de réponse", diffusé en début d'une émission suivante, quand un journaliste fait un commentaire faux ou tendancieux (coucou Jean-Pierre Pernaut, mon préféré en ce domaine). Beaucoup de français ne s'informent QUE par le 13h de TF1.

reGénération

Voir le profil
reGénération Le 08/02/2017 à 19:15
Véronique, pour permettre le vote sur tes 3 propositions, je te propose de créer 3 posts : 1 par idée, avec juste un simple copier/coller de chaque proposition
Vince Le 08/02/2017 à 19:19
LeDrenche est intéressant aussi en publiant le pour et le contre, Marianne ouvre aussi ses colonnes à ceux qui ne pensent pas comme eux
Vince Le 08/02/2017 à 19:22
La 3ème idée est à développer car aujourd'hui une fausse info diffusée à une heure de forte écoute touche plusieurs millions de personnes et la correction par un site de desintox en touche le lendemain quelques centaine de milliers... C'est un vrai problème, réaction en direct ou obligation de rectification mais comment sans mettre en péril la liberté d'expression ?

Véronique

Voir le profil
9
Le 07/02/2017 à 19:58
5/5
2 soutiens
A l'étude
Monter une campagne d'information sur le rôle des journalistes
Les français doutent des médias, en tant qu'institution, mais doutent-ils des journalistes, je ne pense pas, peut-être faut-il monter une campagne de comm sur ce métier pour mieux le comprendre, prendre conscience que le rôle du journaliste est fondamental, qu'il y a des règles qui régissent ce métier...

CelinedeLille

Voir le profil
CelinedeLille Le 07/02/2017 à 18:06
Et insister notamment sur le long travail de terrain et d'investigation
Herve Le 07/02/2017 à 22:26
Oui c'est une bonne idée. Si tous les journalistes se tenaient la main ... Si tous les propriétaires finançaient la campagne... Rien qu'à penser l'attitude de Bollore?!
10
Le 03/02/2017 à 07:04
4.5/5
2 soutiens
A l'étude
Se prémunir des fausses infos sur les réseaux sociaux
Une technique à vous livrer, prévenir de façon bienveillante, sans jugement, vos amis qui publient un fake, une fausse info sur les réseaux sociaux, je le fais régulièrement avec une phrase du genre : "je t'invite à vérifier tes sources, l'information que tu diffuses viens d'un site proche de ... qui véhicule des thèses complotistes...". C'est généralement bien pris
Buteria Le 12/02/2017 à 16:25
Je confirme quant à l'intérêt de l'approche et au caractère bien-veillant de cette dernière. ;-)
11
Le 08/02/2017 à 19:28
4/5
2 soutiens
A l'étude
Le paradoxe français : on demande de la qualité sans souhaiter la payer
Comme c'est proposé dans le sujet, je me permets d'écrire un grief (qui commence sérieusement à me courir, pas mal d'amies y compris).

Si on écoutait "l'opinion", les gens souhaiteraient plus de qualité dans notre information. Mais cette qualité a un prix que ces mêmes personnes refusent de payer !!! Un bon papier prend énormément de temps à écrire : investigations, prises de contact, rdvs, rédaction, relecture, etc... Avec l'émergence des médias gratuits (notamment en ligne), peu de personnes souhaitent désormais rémunérer ce travail.

Et cela aboutit à des conditions de vie miséreuses pour 95% des journalistes, qui sont contraints d'écrire ou de relayer des mondanités car ça fait "du click" !

CelinedeLille

Voir le profil
CelinedeLille Le 08/02/2017 à 09:44
C'est le problème de la gratuité des médias... Ils se sont torpillés eux-mêmes. Pourquoi payer un journal alors que d'autres sont accessibles gratuitement ? 99% des gens font ce raisonnement...
Vince Le 08/02/2017 à 19:24
Par principe je ne prends pas les gratuits à la sortie de la gare ! Pour cette raison justement, mais je ne suis pas un bon exemple car je suis abonné à une douzaine de journaux ou magazines (quotidiens, hebdos, mensuels). La presse a un prix
Buteria Le 12/02/2017 à 16:33
Entièrement d'accord. Il y a la notion de prix qui est une vraie question mais le fait est que s'ajoute à cela une jeunesse qui a de moins en moins l'habitude de lire la "vraie" presse, d'aller s'acheter un journal en kiosque... je serai curieux de connaître les statistiques relatives à l'âge des acheteurs/lecteurs de la presse quotidienne payante. J'espère me tromper mais peut-être y-a-t-il un effort à faire auprès de la jeunesse, dans les écoles, pour générer une habitude de lecture, un plaisir de lecture, un besoin de lecture. Réserver par exemple des moments de lecture, abonner toutes les écoles/collèges/lycées à des revues, journaux, etc.

CelinedeLille

Voir le profil
12
Le 07/02/2017 à 18:16
4/5
2 soutiens